Le Radon



Un gaz radioactif naturel

[Propriétés du radon, Risques du radon, Le radon dans les habitations]

Le radon-222 est un élément radioactif naturel, dont l'importance tient à ce qu'il est la principale source de radioactivité à laquelle l'homme est exposé.



Exposition au radon
L’exposition à la radioactivité du radon est exprimée en becquerels par mètre cube (Bq/m3). Le risque peut varier dans de très grandes proportions. Le radon est un gaz lourd qui à tendance à s’accumuler dans des fonds de vallée, des trous et des caves. Emanation de matériaux qui contiennent de l’uranium, il s’échappe du granit et de roches volcaniques. Les endroits les plus exposés sont les galeries des mines d’uranium.
DR

Cet isotope du radon fait partie de la filiation radioactive de l'uranium-238 dont il constitue le sixième descendant. Il est issu de la désintégration du radium et se désintègre lui-même en quelques jours en Polonium-218, en émettant une particule alpha. Sa période étant très courte (3,8 jours), on ne l'observerait pas dans notre environnement s'il n'était régénéré en permanence. Dans la filiation de l'uranium-238, il se crée à chaque instant autant de radon qu'il en disparaît. C'est la loi de l'équilibre radioactif.

Le radon constitue la principale source d'exposition à la radioactivité parce qu'il est le seul des descendants de l'uranium à être gazeux. Ceci lui permet de passer dans l'atmosphère, à la surface d'une roche qui contient un peu d'uranium comme du granit. S'échappant des sous-sols volcaniques et granitiques ainsi que de certains matériaux de construction, il est présent partout à la surface de la terre.

Quelques dizaines de grammes de radon à la surface terrestre suffisent à être à l'origine de la principale exposition à la radioactivité naturelle. Cette quantité étonnamment petite est due à la très courte période du Radon-222 par rapport à celle du radium et plus encore de l'uranium-238. Selon la loi d'équilibre radioactif, les radioéléments d'une filiation sont présents en raison inverse de leur durée de vie : un atome de radon pour 154000 atomes de radium et 430 milliards d'atomes d'uranium-238.


Radonateur

Dans un pays comme la France, le radon est responsable de 34 % de l'exposition totale de la population à la radioactivité. Cette exposition varie beaucoup d'un endroit à l'autre. Les sols granitiques, plus riches en uranium, libèrent davantage de radon que les sols sédimentaires.

Le radon, gaz inerte, ne se prête pas à des réactions chimiques. Il ne se combine pas en molécules mais peut se dissoudre dans l'eau.

Le risque qu'il présente provient surtout de ses descendants qui sont radioactifs (cf. note). Inhalés avec le radon, ces descendants solides (plomb-214, bismuth-214, polonium-214, plomb-210) émettent des rayonnements qui irradient des cellules sensibles comme celles des bronches sur lesquelles ils peuvent se déposer.

Une bonne ventilation réduit sensiblement les possibilités de concentration du radon. Depuis quelques années, des règlements ont été mis en place, en particulier pour la construction des maisons, pour limiter les risques d'exposition.

Sujets voisins : Les origines, Les expositions naturelles, Rayons cosmiques, Expositions telluriques, Radioactivité du corps humain, Activité des aliments, Analyse détaillée (UNSCEAR)


Voir aussi :

Désintégration en cascade
Le radon de l’environnement à l’homme par H.Métivier et MC.Robé
Site de l'IRSN