Scintigraphies rénales

On distingue deux types d'examens : la scintigraphie rénale au DMSA (traceur qui se fixe dans les reins) et la scintigraphie rénale dynamique au DTPA ou au MAG3 (traceurs diurétiques éliminés par voie rénale et qui permettent l'évaluation du fonctionnement des reins).

SCINTIGRAPHIE RENALE AU DMSA

Principe et réalisation de l'examen :
Le DMSA marqué au technétium-99m se fixe aux cellules rénales et permet de visualiser le tissu (parenchyme) fonctionnel rénal. Cet examen est sensible pour détecter les cicatrices rénales, en particulier chez les enfants pour la recherche de pyélonéphrite (affection inflammatoire des reins d'origine bactérienne).

La fixation du DMSA est maximale au bout de 4 à 5 heures. C'est donc le temps qu'il faut attendre après l'injection intraveineuse. Ensuite une image scintigraphique planaire est réalisée, la gamma-caméra étant centrée sur le dos du patient.

Indications de la scintigraphie rénale au DMSA :
Diagnostic des pyélonéphrites (affection inflammatoire des reins d'origine bactérienne) aiguës et recherche de cicatrice rénale après pyélonéphrites à répétition.



Scintigraphie rénale dynamique
L'injection du produit radiopharmaceutique est suivie d'une acquisition d'images à des intervalles de temps réguliers pendant 20 à 40 minutes (cette acquisition est dite dynamique). En suivant la manière dont ces produits diurétiques sont éliminés, on évalue ainsi le fonctionnement de chaque rein en fonction du temps.
CHU Avicenne

SCINTIGRAPHIE RENALE DYNAMIQUE



En prenant des données à intervalles réguliers, il est possible de mesurer l'activité du traceur dans le rein en fonction du temps. Ce type d'acquisition est appelé acquisition dynamique. Les produits radiopharmaceutiques utilisés sont le DTPA ou le MAG3, marqués au technétium-99m.

Principe et réalisation de l'examen :
La scintigraphie rénale dynamique permet l'évaluation de la fonction rénale et de la perméabilité des voies excrétrices en injectant, par voie intraveineuse, un radiopharmaceutique s'éliminant par voie urinaire.

L'injection est suivie d'une acquisition dynamique (acquisition d'images à intervalles réguliers) pendant 20 à 40 minutes qui permet de mesurer en fonction du temps, l'activité du traceur dans chaque rein.

Indications de la scintigraphie dynamique :
- Evaluation de la perfusion et de la fonction rénale ;
- Recherche d'une hypertension artérielle d'origine rénovasculaire ;
- Evaluation de la perméabilité des voies urinaires entre les reins et la vessie.

Sujets voisins : Scintigraphies osseuses, Scintigraphies thyroïdiennes, Scintigraphies cardiaques, Scintigraphies cérébrales, Scintigraphies pulmonaires


Voir aussi :

Technétium-99
Gamma-caméra
Les différents modes d'acquisitions