Pollution en mer du Japon
De 1966 à 1993, la marine russe a déchargé 13 150 conteneurs des déchets liquides et solides des vaisseaux à propulsion nucléaire de ses flottes du Nord et du Pacifique, et démantelé 18 réacteurs. L’activité des rejets liquides déchargés à la mer a été estimée en 1997 respectivement à 279 et 60 Tbq de cesium-137 et de strontium-90. Celle des déchets solides serait comparable. Les retombées, toutes sources confondues, de cesium-137 dans la mer du Japon, qui est peu profonde, est estimée à 8-10 Bq par mètre cube. Une valeur moyenne faible, mais qui ne tient pas compte des inhomogénéités dans la dispersion.
IN2P3(Source :http://pnwcgs.pnl.gov/NEA/Other/execsum2.htm)