Du potassium-40 à l’argon-40
La capture d’un électron qui transforme le potassium-40 en argon-40 n’est directe que dans 0,04 % des désintégrations. Bien plus fréquente – 10,68 % des cas - , la capture indirecte aboutit à un état excité de noyau d’argon qui se désexcite en émettant un gamma de 1.46 MeV. Sans ce gamma d’énergie bien caractéristique, il serait impossible de détecter et d’identifier la désintégration du potassium-40. Les neutrinos émis lors des captures sont indétectables. Les électrons bêta conduisant au calcium-40 (89,3%) ne sont pas accompagnés de gamma et généralement absorbés par le milieu où ils sont émis.
IN2P3