EN | FR

Faible et moyenne activité



Déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMAVC)

Fûts métalliques au centre de stockage de l’Aube
Fûts métalliques contenant des déchets de type FMA-VC dans une alvéole de stockage au centre de l'Aube. Le niveau de radioactivité de ces déchets se situe en général entre quelques centaines de Bq et un million de Bq par gramme.
ANDRA
Les déchets de "Faible et Moyenne Activité à Vie Courte" ou encore FMAVC proviennent d'objets qui ont été contaminés par le contact avec des produits radioactifs, comme des gants ayant servi à les manipuler, mais qui ne sont pas radioactifs par eux-mêmes. La plupart des atomes radioactifs impliqués ayant une durée de vie assez courte, ces déchets se prêtent à un stockage relativement simple.

La radioactivité des déchets FMA-VC est considérée comme faible ou moyenne par comparaison avec celle du combustible irradié des réacteurs. Elle est cependant beaucoup plus importante que celle des déchets de très faible activité. La réglementation impose que l'activité de ces déchets soit inférieure à 10 millicuries par kilo (0 ,37 GBq).

Un colis de déchets FMA-VC est composé à 15-20% de déchets radioactifs et de 85 % d'enrobage. La production annuelle de ces déchets étaient de l'ordre de 10 000 m3 par an fin 2010.

Caissons de déchets au centre de stockage de l’Aube
Stockage des colis de déchets de type FMA-VC au centre de l'Aube. Empilement de fûts et des caissons en béton dans une alvéole. Les espaces vides entre les colis sera jointoyé avec du ciment, et après remplissage l’alvéole sera couverte d’une couverture de terre protectrice.
ANDRA

La majorité des atomes radioactifs des déchets FMAVC sont des émetteurs bêta dont la période radioactive est inférieure à 30 ans, comme le cobalt-60. La radioactivité de ces éléments à vie courte aura virtuellement disparu en 300 ans, car divisée au moins par 1000 à cette échelle de temps. Le fait de restreindre à des vies courtes permet d’inclure dans la catégorie des déchets dont l’activité initiale est moyenne.

Malgré leur appellation de déchets à vie courte, les déchets FMA-VC contiennent quelques radioéléments à vie longue, qu’il serait difficile ou trop coûteux d'éliminer complètement. Ces derniers sont des émetteurs alpha, toxiques en cas d'ingestion mais peu mobiles. La législation impose que la concentration en émetteur alpha ne dépasse pas le centième de la limite de 10 millicuries/kg.

Couvercle de cuve de réacteur
Les déchets de faible activité incluent des objets hors normes, comme les couvercles de cuves de réacteurs que EDF remplace périodiquement. La cuve est incorporée dans un colis de grandes dimensions, puis le colis est emballé dans une enveloppe de transport pour l'envoi au Centre de Stockage FMA de l'Aube. Une fois sur place, l'enveloppe de transport sera retirée et le colis placé dans une alvéole puis noyé dans du béton, y compris à l'intérieur.
ANDRA(F3-2-07)

L’origine des déchets FMA-VC est multiple. Ils sont essentiellement des déchets de maintenance (équipements, outils, chiffons de nettoyage…) ou liés au fonctionnement des installations, nucléaires comme ceux résultant du traitement d’effluents liquides et gazeux (filtres et résines de traitement de l'eau des réacteurs). Ils peuvent également provenir d’opérations de démantèlement. Pour une faible part, ils sont issus de laboratoires de recherche, des hôpitaux et de l'industrie.

Il existe une solution industrielle de gestion à court et moyen terme pour leur gestion. En France, ils sont immobilisés dans une gangue de béton, puis stockés en surface. Placés dans un milieu argileux, les colis de béton sont ensuite recouverts d'une couche imperméable et de quelques mètres de terre drainante.

Evolution de colis de faible activité à vie courte
La décroissance de l’activité des colis de déchets FMA-VC est relativement rapide, la majorité des éléments radioactifs contenus ayant une période radioactive inférieure à 30 ans. A titre d’exemple, la courbe illustre la décroissance de deux colis représentatifs livrés par EDF au Centre de stockage FMA de l’Aube. L’activité est cette fois-ci en gigabecquerels (GBq ou milliard de becquerels) par colis. A long terme, subsistera la radioactivité beaucoup plus faible de quelques éléments minoritaires à vie longue. La puissance thermique de ces colis est négligeable.
Source ANDRA

Le plus ancien centre de stockage est celui du Centre de la Manche. Complètement rempli en 1993, il est entré en période de surveillance. Les déchets sont maintenant stockés au Centre de l'Aube, CSA, exploité par l'ANDRA, qui est en période de remplissage.