EN | FR

Effets de conservation



Un procédé de conservation sans additifs et non radioactif

Table des doses
Les doses pratiquées lors des traitements de produits alimentaires sont très supérieures à celles pratiquées en radiothérapies. Par exemple, on regardera comme faible une dose de 50 à 150 grays, alors que des doses similaires administrée localement pour le traitement d’une tumeur cancéreuse seront considérées maximales (la même sur le corps entier serait mortelle). Cependant, les dépôts d’énergie restent modestes en valeur absolue. Une dose de 1000 grays (2,4 Kcal/litre) n’augmenterait la température d’un litre d’eau que de 2,4°C.
Source SFEN

Les effets biologiques de fortes doses de radiations sont utilisés pour la conservation de produits alimentaires. Dans les produits à stériliser ou à conserver, le passage des rayonnements qui détruit des bactéries et autres micro-organismes ne laisse pas de résidus radioactifs. Les seuls résidus sont une petite quantité de molécules qui ont été altérées dans l’aliment par le passage de l’énergie. Pour cette raison, l’irradiation par des radiations offre d’intéressantes possibilités pour la conservation de produits alimentaires.

Quand l’irradiation est appliquée dans les doses prescrites à certains produits, le procédé réduit le risque de détérioration ou d’empoisonnement, sans altérer le goût, la texture, l’odeur ou la valeur nutritive du produit. La commercialisation de ces produits irradiés a été autorisée dans 40 pays ; mais pas tous. Elle est soutenue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et aux USA par la Food and Drug Administration (FDA).

L’irradiation de produits alimentaires présente certains avantages sur d’autres techniques de préservation conventionnelles. Elle ne laisse pas d’additifs comme des conservateurs. Les fruits et légumes gardent leur goût, leur texture, leur valeur nutritionnelle contrairement aux résultats de la cuisson, la congélation, l’ajout de conservateurs, la dessiccation ou la mise en poudre. L’irradiation a été démontrée efficace pour neutraliser des éléments pathogènes dans les volailles (Campylobacter), la viande hachée de bœuf (Cryptosporidium, E. Coli), ainsi que la listeria, la salmonelle et le toxoplasma.

Désinsectisation de fruits
Désinsectisation de pommes dans une installation d’irradiation aux USA. La dose est suffisamment faible pour ne pas altérer l’aspect, le goût et les autres qualités du fruit, mais suffisante pour détruire les insectes et futurs vers qui pourraient s’y développer.
Source PNL
Les rayons utilisés pour l’irradiation des aliments sont des rayons X, les rayons gamma du cobalt-60 ou du césium-137, ou des électrons produits par un petit accélérateur. Les effets dépendent du dépôt d’énergie, c’est à dire de la dose mesurée en Grays (Gy).

À faible dose, l’irradiation aide à la conservation de certains produits alimentaires dont elle détruit les microorganismes et les parasites. Elle sert à inhiber la germination (pommes de terre, oignons, ail, gingembre), à désinsectiser et déparasiter les céréales, les plantes légumineuses, les fruits frais et secs, les poissons et viandes, à ralentir le processus physiologique de décomposition des fruits et légumes frais.

À dose moyenne, l’ionisation par irradiation permet la prolongation de la conservation des poissons frais, des fraises, l’élimination des agents d’altération et des micro-organismes pathogènes sur les fruits de mer, les volailles et viandes (produits frais ou congelés), et l’amélioration technique des aliments, par exemple l’augmentation du rendement en jus du raisin ou la diminution de la durée de cuisson des légumes déshydratés.

À forte dose, l’ionisation permet la stérilisation industrielle des viandes, volailles et fruits de mer, des aliments prêts à l’emploi, des rations hospitalières, et la décontamination de certains additifs et ingrédients alimentaires comme les épices, les gommes, les préparations d’enzymes.

Ces techniques d’irradiation de produits de consommation peuvent être autorisées car, à l’issue de leur traitement, ces produits ne présentent aucune radioactivité artificielle ajoutée.