EN | FR

Panorama US



Le cas de la plus grande puissance nucléaire

Sites de stockage et d’entreposage des déchets aux USA
Aux Etats-Unis, le combustible usé et les déchets très radioactifs sont provisoirement entreposés dans des installations en surface, sur 131 sites répartis entre 39 états. La majorité des sites d’entreposages sont situés dans des zones peuplées, La dispersion de ces matières radioactives contraste avec leur regroupement sur quelques sites en France. L'objectif du projet de Yucca Mountain, abandonné en 2011, était d'aboutir à un tel regroupement.
DOE

Les navires à propulsion nucléaire de l’US Navy, la production passée d’armes nucléaires et leur démantèlement en cours, la production de 20 % de l’électricité de la nation et de multiples activités de recherches sont les sources aux Etats-Unis de déchets de haute activité. Ces matières, accumulées depuis le milieu des années 1940, se retrouvent entreposées sur 131 sites dans 39 états dans des installations de surface en attendant leur destination finale. La plupart de ces sites d’entreposages se trouvent à proximité de zones peuplées. Au total, 161 millions d’américains résident à moins de 75 miles d’endroits où les déchets radioactifs sont entreposés .

Si les installations d’entreposages n’étaient pas perpétuellement entretenues, ces matières raduioactives pourraient contaminer les eaux souterraines et de surface. Ces matériaux présenteraient des risques sérieux pour les populations et l’environnement, s’ils étaient laissés indéfiniment là où ils se trouvent.

Dans une brochure du DOE (Département de l’énergie) visant à expliquer au public américain la nécessité de construire un grand site de stockage des déchets radioactifs à Yucca Mountain dans le désert du Nevada, il était expliqué que ce centre de stockage rassemblerait tous les déchets très radioactifs décrits dans l’inventaire. La distance de 75 miles évoquée plus haut représente la distance entre Yucca Mountain et Las Vegas, la plus proche ville. Les 161 millions d’américains résidant à moins de 75 miles d’endroits où les déchets radioactifs sont entreposés, sont plus proches de ces derniers que les habitants de Las Vegas ne l'auraient été du futur site de stockage de Yucca Mountain

La production d’armes nucléaires durant la seconde guerre mondiale et la guerre froide est à l’origine d’un héritage de déchets de haute activité et de combustibles usés militaires entreposés dans les Etats du Washington, de la Caroline du sud, du Colorado et de l’Idaho. Des volumes importants de déchets de haute activité ont été générés dans le passé lors du retraitement de combustibles usés pour extraire le plutonium des armes nucléaires. Ces déchets très radioactifs de retraitement se retrouvent parfois sous forme liquide (dans certains cas des citernes ont pu fuir). Les sites fédéraux où ces déchets ont été entreposés nécessitent d’y remédier. Quand viendra le nettoyage et le démantèlement des anciens sites de production d’armes nucléaires, il faudra pouvoir disposer de ces matières d’une manière permanente et sûre.

La fin de la guerre froide a amené à relever le défi bienvenu de l’élimination du surplus de plutonium de qualité militaire non nécessaire pour la sécurité de la nation. Ce plutonium en surplus peut être mélangés à de l’oxyde d’uranium dans des combustibles pouvant être brûlés en réacteurs. En disposant d’une manière permanente des surplus de matières fissiles de qualité militaire, les USA encourageraient les autres nations à faire de même.

Piscine d’entreposage de combustibles usés
Des piscines à proximité des centrales nucléaires sont utilisées aux Etats-Unis pour entreposer le combustible usé hautement radioactif déchargé des réacteurs. Certaines installations ont une capacité limitée d’entreposage. Quand elles sont devenues pleines, il faut obtenir de l’espace additionnel pour entreposer. Par ailleurs, les coûts de l’entreposage additionnel à sec sur le site des centrales et des dispositifs nécessaires de sûreté qui vont avec augmentent rapidement.
NRC
Le DOE (Département de l’énergie) a fourni du combustible nucléaire à des réacteurs de recherche aux USA à l’étranger. Pour satisfaire aux objectifs des traités de non-prolifération, ces centres de recherches doivent renvoyer le combustible nucléaire utilisé dont le DOE reste propriétaire. Ces combustibles usés sont entreposés sur le site de Savannah River en Caroline du sud et dans l’Idaho, au National Engineering and Environmental Laboratory , en attendant leur destination dans un centre de stockage. Les capacités d’entreposage auprès des réacteurs sont limitées et la saturation des installations peut conduire à fermer un réacteur prématurément .