EN | FR

France : panorama déchets (1)



Un survol des catégories françaises de déchets …

Les déchets radioactifs sont répartis en France entre 5 catégories en fonction de leur activité et de la durée de vie des radioéléments qu’ils contiennent. Les deux premières catégories concentrent à elles seules presque toute la radioactivité totale pour moins de 5% du volume. Elles ont fait l'objet de recherches dans le cadre de la loi Bataille du 30 décembre 1991. Ces recherches ont abouti à un projet de stockage en couche géologique profonde à la frontière de la Meuse et de la Haute-Marne, le projet CIGEO. La décision de construire ou non un tel site de stockage est à prendre par le parlement aux alentours de 2015-2016.

Les deux catégories suivantes de faible radioactivité, qui représentent environ 84% du volume des déchets inventoriés, bénéficient d’une gestion définie et bien rôdée. Un stockage est à l'étude pour la cinquième catégorie des "déchets de faible activité à vie longue".

CATEGORIES LES PLUS RADIOACTIVES

Déchets de haute activité
Les déchets de haute activité, tels les déchets vitrifiés issus des combustibles usés des réacteurs, nécessitent le maximum de précautions du fait de l’intensité des radiations émises. Ils relèvent en France de la loi Bataille, et sont entreposés sur les sites de La Hague et de Marcoule. Le volume de ces déchets de haute activité s'élevait à 2700 m3 pour la France selon l'inventaire établi par L'ANDRA fin 2010.
ANDRA

Déchets de haute activité (HA) : Les déchets HA représentent 96,05% de la radioactivité totale des déchets mais seulement 0,2 % du volume de l’inventaire national. Ils sont entreposés sur les sites de La Hague et de Marcoule. Les matières radioactives sont coulées dans un bloc de verre à l’intérieur d‘un conteneur en acier inoxydable, à l'exception de quelques déchets anciens qui ne sont pas encore conditionnés.

Déchets de moyenne activité à vie longue
On recensait selon l'inventaire établi par L'ANDRA fin 2010 environ 40 000 m3 de déchets de moyenne activité à vie longue accumulés depuis l’origine. Ces déchets relèvent en France des lois de 1991 (loi Bataille) et de 2006 du fait de leur vie longue .Bien que leur activité soit considérée comme moyenne, ils demandent une gestion sur le long terme.
ANDRA

Déchets de moyenne activité à vie longue (MA-VL) : Ces déchets représentent 3,87% de la radioactivité totale des déchets et 4,6 % du volume de l’inventaire national. Ils sont entreposés pour l’essentiel sur les sites de La Hague et de Marcoule. Seuls 36 % des déchets MA-VL sont conditionnés. La plupart des déchets anciens, entreposés à l’époque, sont encore à reprendre et traiter.

CIGEO est prévu pour stocker définitivement les deux types de déchets dans des couches géologiques à 500 m de profondeur. Les doimensions de cette installation seront importantes. C'est notamment la chaleur dégagée pendant longtemps par les déchets de haute activité qui conditionne ces dimensions. Les déchets MA-VL ne dégagent pas de chaleur.

Lien vers la présentation du projet CIGEO

SUITE : PANORAMA CATEGORIE LES MOINS RADIOACTIVES