EN | FR

Stockage déchets TFA



Un stockage opérationnel pour les très faibles activités

La seconde catégorie de déchets à bénéficier aujourd'hui en France d’un stockage est celle des déchets de très faible activité ou TFA.

L’ANDRA a ouvert en août 2002 un centre de stockage consacré à ces déchets TFA, le CIRES ou "Centre Industiel de Regroupement, d'Entreposage et de Stockage". Il est situé sur la commune de Morvilliers à deux kilomètres à vol d’oiseau du centre de l’Aube (CSA), dévolu aux déchets de faible et moyenne activité.

Coupe d’une alvéole de déchets TFA
Coupe schématique d’une alvéole montrant le concept du stockage de déchets de très faible activité. De façon à éviter un contact des fûts ou caissons stockés avec de l’eau par infiltration, l’alvéole est isolée par des membranes en plastique. Le tout est surmonté d’un épais remblai d’argile.
ANDRA

La nouvelle installation est conçue pour accueillir 650,000 mètres cubes de déchets. Les premiers ont été livrés le 1er octobre 2003. En 2011, l'inventaire en volume de ces déchets s'élevait à 360 000 m3 dont dont 203 000 m3 étaient déjà stockés à Morvilliers. Plus de 30 000 mètres cube y sont stockés chaque année, le rythme étant en augmentation..

Les déchets TFA proviennent essentiellement des installations nucléaires, de quelques industries utilisant des minerais radioactifs, de la réhabilitation de sites anciennement contaminés, etc ... Grâce au CIRES de Morvilliers, une partie des déchets de démantèlement disposent également aujourd'hui, en France, d'un centre de stockage spécifique.

Vidéo de l'ANDRA sur le CIRES, centre de stockage TFA de Morvilliers






Beaucoup des déchets sont inertes (bétons, gravats, terres) ou proches de déchets industriels banals (charpentes, tuyauteries, gaines de ventilation). Leur niveau d’activité initial se situe généralement entre 2 et 100 becquerels (Bq) par gramme. Au bout de quelques dizaines d’années, elle décroît jusqu’à un niveau moyen de quelques Bq/g, qui est celui d’une roche naturelle comme le granit.

En raison du faible niveau d’activité, il n’est pas nécessaire de rechercher une immobilisation à long terme de la radioactivité. On peut se contenter d’un conditionnement très simple. Le principal enjeu du conditionnement est d’éviter une dispersion de la radioactivité lors des opérations de manutention qui interviennent durant le stockage. Par exemple, les déchets qui présentent un risque de dispersion sont empaquetés dans de grands sacs.

Remplissage d’une alvéole de déchets TFA
Arrivée dans une alvéole du centre TFA de Morvilliers d’un camion avec un chargement de gros sacs contenant des déchets, généralement des gravats. Pendant l’exploitation d’une alvéole, la mise en place des déchets se déroule à l’abri de l’eau grâce à des toits démontables.
ANDRA

Environ 30 % des déchets sont compactés – pour réduire – leur volume - ou solidifiés comme des boues qui sont stabilisés chimiquement avant d’être mélangée à un liant hydraulique.

Après conditionnement, les déchets sous forme de conteneurs métalliques, grands sacs de gravats, fûts métalliques, pièces métalliques massives, sont placés dans des alvéoles creusées dans l’argile. Durant leur remplissage, les alvéoles sont protégées des eaux de pluie par un toit mobile. Les propriétés de rétention du sol argileux assurent le confinement à long terme du résidu d’atomes radioactifs à vie longue. Un contrôle de la qualité de l’eau est effectué durant le remplissage du site. Il sera poursuivi durant la période de surveillance en attendant le retour à la radioactivité naturelle.

Des besoins croissants
Une modification de la géométrie des alvéoles s'est avérée nécessaire pour faire face à l'augmentattion du volume de déchets à prendre en charge (35 000 m3 par an). Pour en augmenter le volume, le sol en a été creusé.
ANDRA

Le centre de stockage TFA de Morvilliers se remplit plus vite qu’initialement prévu. Les prévisions en volume nécessaire sont de 762 000 m3 pour 2020 et 1 300 000 m3 pour 2030. Cet accroissement est du pour partie au démantèlement d'installations nucléaires de base arrêtées comme à Grenoble les réacteurs de recherche Siloe et Melusine.

Pour accroitre la capacité de stockage plusieurs options sont possibles : Extensions de la capacité des installations de Morvilliers : Création d'un nouveau centre pour déchets TFA ; Création de stockages de certains déchets sur les sites en démantèlement. On peut aussi recycler ou gérer autrement certains déchets TFA, par exemple en compactant les gravats concassés dans les alvéoles de stockage TFA.

Vidéo de l'ANDRA Destinés à protéger les futures alvéoles du Cires, l'ANDRA a développé des toits abris, baptisés Prémorail, composés d'une structure métallique bâchée montée sur rails.


video andra