EN | FR

Le projet WIPP



Un premier site pilote de stockage en profondeur

Installations de surface du WIPP (Waste Isolation Pilot Plant)
Le Waste Isolation Pilot Plant (WIPP) est un centre de stockage de déchets radioactifs militaires et de la recherche installé dans la commune de Carlsbad dans une zone désertique du sud-est du Nouveau-Mexique. Il s’étend sur environ 14 hectares dans une réserve de 4144 hectares. Il est exploité depuis le 26 mars 1999 par le Département de l'Energie des Etats-Unis.
WIPP/DOE

Les Etats-Unis sont le premier pays au monde à avoir mis en service un stockage de déchets radioactifs en profondeur. Le WIPP (Waste Isolation Pilot Plant) de Carlsbad au sud-est du Nouveau-Mexique est le seul site d’enfouissement des déchets de ce type existant à ce jour. Ce dépôt dans une couche de sel profonde de déchets militaires transuraniques (TRU selon la dénomination américaine) est entré en service en 1999.

Les déchets TRU de la défense doivent leur nom à ce qu’ils proviennent de matériaux ayant été contaminés par du plutonium. Ils sont constitués en partie de vêtements de protection comme des combinaisons, des gants, des dessus de chaussures, etc .. Ils proviennent encore de machines-outils démantelées, de gravats issus de la démolition d’ateliers et de boues contaminées par des matières radioactives dans les usines de production d’armes nucléaires aux USA.

La fabrication des milliers d’armes atomiques au plutonium de l’arsenal américain a conduit à synthétiser, puis à usiner des dizaines de tonnes de cet élément lourd, situé au delà de l’uranium dans le tableau de Mendeleiev, d’où son appellation de transuranique. Du point de vue de la radioprotection, le plutonium et les autres éléments transuraniques sont des émetteurs alpha, radiotoxiques en cas d’ingestion. Leurs durées de vie sont longues.

Selon la classification française, les déchets enfouis au WIPP appartiendraient à la catégorie des déchets de moyenne activité à vie longue (MA-VL). D’après la loi fédérale, le WIPP n’est pas autorisé à accepter des déchets de haute activité ou des combustibles nucléaires usés destinés à être enfouis à Yucca Mountain dans le désert du Nevada.

Le WIPP est situé dans une zone désertique peu peuplée. Le stockage se fait dans des dômes de sel. L’épaisseur des couches, qui commencent à partir de 305 m du sol, est de 650 m. Le sel est un milieu recherché pour le stockage, car à l’abri de l’eau. La géologie des couches de sel du WIPP est stable depuis 200 millions d’années. Les installations sont situées à 635 m de la surface. Elles comprennent 4 puits et 10 zones de stockage de déchets.

Mise en place des déchets ‘Contact-handled TRU’
Les déchets TRU les moins radioactifs peuvent être manipulés sans équipements spéciaux. Un technicien chargé du contrôle des radiations suit d’un œil vigilant la mise en place de tels déchets (Contact-handled transuranic waste) dans les profondeurs du WIPP.
WIPP/DOE
Mise en place des déchets ‘Remote-handled TRU’
La mise en place des déchets TRU les plus radioactifs (remote-handled transuranic wastes) se fait de façon télécommandée. Un équipement spécial (HERE ou Horizontal Emplacement and Retrieval Equipment) est utilisé pour pousser les colis dans des alvéoles creusées dans les parois d’une caverne de stockage.
WIPP/DOE
Selon le degré de radioactivité des colis, deux types de mise en place sont pratiqués. Si le niveau d’émission gamma est élevé, la mise en place s’effectue par télécommande (remote-handling). Si le niveau est faible, une manipulation directe suffit (contact-handling).

Le Département de l’énergie (DOE) qui exploite le site a reçu l’autorisation de stocker 173 600 m3 de déchets TRU issus des activités de la Défense Nationale. L’exploitation est prévue pour durer jusqu’à 2070. Après 6 années d’exploitation à la fin de 2005, le site était rempli à 20 % sans rejets de radioactivité dans l’environnement ni contaminations du personnel.

Deux incidents sont survenus sir le WIPP en février 2014 dont un incendie de camion.
Les installations souterraines
Les installations souterraines de stockage sont réparties dans un plan à environ 650 m de profondeur. Quatre puits y donnent accès, deux pour la prise d’air et son évacuation, un pour les activités minières et la remontée du sel, et le dernier pour la descente et la gestion des déchets.
WIPP/DOE

L’argument de la Défense Nationale a certainement contribué à surmonter les très nombreux obstacles de procédure qu’il a fallu franchir pour ouvrir le site. Il s’est écoulé 20 années (1979-1999) entre le moment où le WIPP a été autorisé par le Congrès et le permis final d’exploitation par le Département Environnement du Nouveau-Mexique.