EN | FR

Applications agro-alimentaires



Eliminer bactéries, moisissures et parasites ....

L'irradiation gamma est utilisée industriellement en hygiène alimentaire. Environ 20 000 tonnes de produits destinés à l'alimentation sont stérilisés chaque année en France par irradiation gamma ou par des électrons accélérés.

Ionisateur
Ionisateur du « Centre d'ionisation gamma des aliments » installé au Centre d'études de Cadarache et destiné aux expérimentations. Il a été conçu de façon à traiter des produits végétaux frais. Il est également utilisé pour la mise au point de procédés d'ionisation sur des produits non alimentaires. Cet ionisateur est de la taille des petites installations industrielles.
CEA

De tels rayonnements constituent un outil de choix pour éliminer, à froid et avec une grande fiabilité, les micro-organismes, bactéries, moisissures, parasites.

Durant l'opération, seuls les atomes et molécules subissent les effets du rayonnement. L'irradiation ne touche pas les noyaux, contrairement à ce qui serait le cas avec des neutrons. De plus les effets cessent à la fin de l'opération. Aucun élément radioactif n'est produit. De ce point de vue, la consommation d'aliments stérilisés par ce procédé ne présente aucun danger.

Les effets dépendent de la dose d'irradiation exprimée en grays (Gy). Il est possible d'inhiber la germination (40 à 100 Gy), de stériliser les insectes (30 à 200 Gy), de les tuer (1 000 à 3 000 Gy). Il faut des doses plus importantes pour supprimer les microbes (1 000 à 4 000 Gy), éliminer les germes pathogènes (1 000 à 6 000 Gy) ou stériliser complètement (15 000 à 50 000 Gy).

De nombreux pays autorisent la commercialisation de ces produits irradiés. D'autres y sont opposés, l'association de l'alimentaire et de la radioactivité pouvant inquiéter le consommateur mal informé. En France, le nombre d'autorisations est d'une trentaine.

Obtenir de beaux fruits ...
Une application peu connue de la radioactivité est l’éradication d’insectes nuisibles. La technique consiste à irradier des larves mâles pour qu’elles n’aient pas de descendance. Dans l’industrie agroalimentaire, la technique a permis de lutter contre une mouche, la medfly, qui ravageait les récoltes dans les pays producteurs de fruits et légumes. La méthode est sans danger. Les rayons gamma ne génèrent pas de radioactivité et ce sont des mouches et non les fruits qu’ils irradient.
AIEA and Biofly/Ilan Misrahi

Dans un autre domaine, les rayons gamma contribuent à obtenir de beaux fruits et légumes, en éradiquant des mouches qui ruinent des récoltes dans les pays où le soleil ne manque pas. On irradie des larves de ces insectes pour les rendre stériles. Devenues adultes, ces mouches disséminées ne produisent pas de descendance quand elles s’accouplent avec des mouches sauvages. Plus besoin d’insecticides pour lutter contre ces parasites. Pas de danger de radioactivité non plus. La méthode est propre et biologique.

SUITE : Conservation d'aliments
SUITE : Eradication d'insectes