EN | FR

sans titre

La peur des rayonnements remonte au début du XXème siècle, lorsque les premiers radiologues en ont été victimes. A l'époque, la radioactivité suscita beaucoup d'engouement, mais, petit à petit, on s'aperçut qu'à doses trop fortes, ces rayonnements pouvaient être nocifs. Beaucoup plus tard, en 1945, l'emploi de l'arme atomique à Hiroshima et Nagasaki a mis en évidence les dangers gravissimes liés à une utilisation malfaisante de l'énergie nucléaire. Plus près de nous en 1986, l'accident de Tchernobyl a profondément marqué les esprits.

Cette peur tient aussi au caractère mystérieux et insidieux des rayons. Ils ne sont pas douloureux et les leucémies, cancers qui peuvent être déclenchés par l'exposition aux rayonnements, mettent souvent des années à apparaître. Sauf dans le cas de doses très fortes, il est très difficile d'affirmer que l'apparition d'un cancer a pour origine une irradiation ancienne.