EN | FR

Scintigraphies cardiaques



Examens du fonctionnement du muscle cardiaque

LA SCINTIGRAPHIE MYOCARDIQUE DE PERFUSION



Principe et réalisation de l'examen :

La scintigraphie myocardique de perfusion permet d'évaluer la circulation du sang au niveau du muscle cardiaque (évaluation de la perfusion) et donne des renseignements sur sa fonction et ses capacités de contraction.

Scintigraphie myocardique
Les scintigraphies myocardiques ont pour objet d'évaluer la circulation du sang au niveau du muscle du cœur (évaluation de la perfusion) et de donner des renseignements sur son fonctionnement. On évalue ce fonctionnement au moyen de coupes tomographiques du volume cardiaque effectuées selon trois plans, en comparant les acquisitions faites après un test d'effort et au repos. On voit ici deux des coupes effectuées selon les plans dits « petit axe vertical » et « grand axe vertical ».
CHU Avicenne
La comparaison de la fixation du radiotraceur dans le muscle cardiaque pour deux examens, un d'effort et un de repos, permet de diagnostiquer ou d'exclure des maladies cardiaques.

La première phase de l'examen consiste donc à pratiquer une stimulation (épreuve d'effort sur bicyclette et/ou test pharmacologique) afin d'évaluer la perfusion cardiaque sous effort. A la fin de la stimulation le radiopharmaceutique est injecté par voie intraveineuse et une acquisition tomographique est réalisée.

La deuxième phase de l'examen est réalisée 3 à 4 heures après l'acquisition d'effort afin dévaluer la perfusion cardiaque au repos.
Scintigraphie myocardique : coupe grand axe horizontal
Complément de la figure précédente, cette figure montre pour le même examen cardiaque, les coupes du cœur selon le troisième plan (transverse). Ce plan a été séparé des deux autres pour réduire la taille de l'image, mais lors d'un diagnostic le médecin a naturellement accès aux trois séries de coupes en même temps.
CHU Avicenne
Indications de la scintigraphie cardiaque de perfusion :

- Infarctus du myocarde: diagnostic, localisation et étendue de la nécrose, recherche d'ischémie résiduelle ;
- Insuffisance coronaire: diagnostic, évaluation et suivi ;
- Cardiomyopathies: diagnostic différentiel, pronostic.

Radiopharmaceutiques les plus utilisés :
- 201Tl (Thallium-201 : période 72 heures)
- 99mTc MIBI (Technetium-99m : période 6 heures)

LA VENTRICULOGRAPHIE ISOTOPIQUE



Principe et réalisation de l'examen :
La ventriculographie isotopique permet l'analyse du volume (normal ou dilaté) et de la contractilité globale (fraction d'éjection) ou segmentaire des cavités cardiaques
La cinétique des cavités cardiaques est mesurée en synchronisant l'acquisition scintigraphique avec le signal d'un électrocardiogramme. On utilise des radiopharmaceutiques marqués au technétium, injectés par voie intraveineuse, et l'activité mesurée est proportionnelle au volume sanguin cavitaire.

Indication principale de la ventriculographie isotopique :
- Mesure de la fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEVG)

Radiopharmaceutiques utilisés :
- Albumine marquée au technétium-99m
- Marquage des hématies (pyrophosphates + pertechnétate technétium-99m).

AUTRES SCINTIGRAPHIES:
Scintigraphies osseuses
Scintigraphies thyroïdiennes
Scintigraphies cérébrales
Scintigraphies rénales
Scintigraphies pulmonaires