EN | FR

Scintigraphies pulmonaires

Principe et réalisation de l'examen :


On procède à deux types de scintigraphies pour les poumons :
- des scintigraphies de ventilation pour l'étude des voies respiratoires en faisant inhaler au patient un gaz radioactif ou un aérosol marqué par un isotope comme le technétium-99m ;
- des scintigraphies pour l'étude de la perfusion capillaire pulmonaire en injectant, par voie intraveineuse, des particules radioactives de quelques dizaines de micromètres de diamètre et qui se fixent dans les capillaires (une perfusion est une introduction lente et continue d'une substance médicamenteuse dans un organisme ou un organe).

Scintigraphie pulmonaire (ventilation)
Cette scintigraphie pulmonaire en mode ventilation est réalisée avec des aérosols marqués au technétium-99m ou bien avec des isotopes radioactifs de gaz nobles comme le krypton ou le xénon. Avec des prises de données tomographiques, on obtient des images dans l'espace des deux poumons. Les seize images correspondent à des angles différents, seize images faisant un tour.
CHU Avicenne
Scintigraphie pulmonaire (perfusion)
Dans le cas de la recherche d'embolies pulmonaires, on complète les scintigraphies de ventilation par des scintigraphies de perfusion en injectant dans le sang du patient des macro-agrégats d'albumine marqués au technétium-99m. Le traceur radioactif se retrouve localisé par perfusion dans les fins vaisseaux capillaires des poumons. Comme précédemment, les seize images spatiales correspondent à seize angles de vue, le tout faisant un tour.
CHU Avicenne

La scintigraphie pulmonaire comporte des images planaires, complétées éventuellement par des images tomographiques.

Le diagnostic de l'embolie pulmonaire à partir des images scintigraphiques ou tomographiques est réalisé en confrontant les images de perfusion, les images de ventilation, les examens radiologiques et les données cliniques.

Indications de la scintigraphie pulmonaire :

- Recherche d'embolie pulmonaire ;
- Bilan préopératoire de chirurgie de réduction pulmonaire ;
- Recherche de shunt (court-circuit vasculaire entraînant un mélange des sangs artériels et veineux).

Radiopharmaceutiques utilisés :

En ventilation :

- Des isotopes radioactifs du xénon ou du krypton (133Xe ou 81mKr), qui étant des gaz nobles ne sont pas absorbés par les poumons.
- De fines goutelettes (aérosols) marquées au technétium (99mTc).

En perfusion :

- 99mTc MMA (macro-agrégats d'albumine)

AUTRES SCINTIGRAPHIES :
Scintigraphies osseuses
Scintigraphies thyroïdiennes
Scintigraphies cardiaques
Scintigraphies cérébrales
Scintigraphies rénales