EN | FR

Enrichissement : perspectives



Avancées techniques et risques de prolifération

Des progrès technologiques majeurs

La capacité d’une ultracentrifugeuse est en proportion de sa longueur et augmente comme la quatrième puissance de sa vitesse de rotation. Le programme de développements de URENCO a consisté à agir sur ces deux facteurs. Entre la première génération des centrifugeuses des années 1970 et la sixième génération actuelle, la vitesse de rotation du rotor a été multipliée par 2 et sa longueur par un ordre de grandeur.

Centrifugeuse TC21
L’emploi de matériaux composites plus résistants de l’acier a permis de multiplier par deux la vitesse de rotation et par un ordre de grandeur la longueur du rotor. Cette centrifugeuse de dernière génération TC21 développée par la société URENCO à la même capacité d’enrichissement que la batterie de plusieurs dizaines de centrifugeuses de première génération aperçue en contrebas.
URENCO/ETC
Les nouvelles technologies ont joué un rôle déterminant, avec le remplacement progressif de rotors métalliques par des rotors plus résistants constitués de matériaux composites. La capacité d’enrichissement a été approximativement doublée d’une génération de centrifugeuse à l’autre.

Les nouvelles technologies ont joué un rôle déterminant, avec le remplacement progressif de rotors métalliques par des rotors plus résistants constitués de matériaux composites. La capacité d’enrichissement a été approximativement doublée d’une génération de centrifugeuse à l’autre.

Au total, cette capacité a été multipliée par près de 50 de la première à la sixième génération. La conséquence d’un tel accroissement de la capacité d’enrichissement est que la surface au sol nécessaire pour de telles installations est beaucoup plus réduite. L’enrichissement devient de plus en plus abordable.`

En octobre 2003, URENCO pour commercialiser ses avancées technologiques dans le domaine de l’enrichissement a investi dans une nouvelle compagnie, l’Enrichment Technology Company (ETC), dont elle partage à égalité la propriété avec son compétiteur européen AREVA qui utilisait encore la diffusion gazeuse dans son usine George Besse de Tricastin. L’avantage a été pour AREVA de pouvoir utiliser directement les dernières technologies de centrifugeuses quand la diffusion gazeuse à Tricastin, amortie mais coûteuse en électricité, a été abandonnée pour être remplacée par la centrifugation.

Aux Etats-Unis, où le marché est dominé par l’US Enrichment Company (USEC), la technique de la centrifugation est également amenée à se développer. Pour alimenter en combustible les réacteurs américains, l’USEC a recours à la diffusion gazeuse et à l’uranium militaire récupéré des programmes de démantèlement. Elle envisage de remplacer son usine de diffusion gazeuse de Paducah dans le Kentucky, maintenant vieille de 55 ans, par des centrifugeuses puissantes. Cependant ce programme est encore au stade des développements.

Progrès technologiques
En six générations de centrifugeuses, des années 1970 à 2005, la capacité d’enrichissement a été multipliée par 45 du fait des progrès techniques. Les centrifugeuses dont le jeune Abdul Qader Khan vola à URENCO les plans secrets et qu’il exportera plus tard en contrebande sous le nom de P-1 et P-2 (Pakistan-1 et 2) appartiennent aux premières générations encore peu performantes
URENCO/ETD
Un impact majeur sur les risques de prolifération

L’enrichissement de l’uranium mène aussi à la bombe atomique. Les progrès impressionnants enregistrés dans le domaine posent un grave problème de prolifération. Une grosse usine de diffusion gazeuse était impossible à dissimuler, une installation de centrifugeuses l’est beaucoup moins, même avec des centrifugeuses peu performantes. Avec des centrifugeuses modernes, des installations, qui n’auraient pas été déclarées, seront plus difficiles à détecter.

Des technologies dernier cri qui sont l’apanage des nations les plus avancées ne le seront plus demain. L’inéluctabilité des progrès techniques impose à nos sociétés de s’organiser et de rechercher davantage d’harmonie pour éviter toute tentation de prolifération.

RETOUR PAGE : La séparation isotopique