EN | FR

Parcours Nuage Tchernobyl



Un historique du déroulé et parcours du nuage (IRSN)

Détails de la reconstitution du parcours du nuage les premiers jours après l'accident

26 avril - jour de l'accident
Le 26 avril 1986, jour de l’accident, un vent de 30 à 40 Km/h emporte le panache de poussières radioactives vers le nord de l’Ukraine et la Biélorussie. La nocivité est accrue par la présence d’éléments extrêmement radioactifs à vie courte. Les environs de la centrale sont fortement contaminés par la retombée au sol d’une partie des poussières, notamment les plus lourdes.
2 jours après
L’incendie du réacteur entretient l’émission des matières radioactives. Le panache initial continue sa course vers le nord, alors qu’à partir du 27 avril les rejets se dirigeront vers l’ouest. Le nuage, allégé des éléments lourds qui ont contaminé les environs de la centrale, contient des radioéléments volatils ou mobiles comme l’iode, le césium et le strontium.
4 jours après
Parvenu au-dessus des pays scandinaves o des pluies abondantes ont été à l’origine de fortes contaminations au sol, le panache initial s’est rabattu vers l’est avant de ramener les polluants radioactifs vers le sud. Les rejets du 27 avril, poussés vers l’ouest, abordent la France par l’est et par le sud. Ils survoleront le territoire entre le 30 avril et le 5 mai.
2 mai ...
Les masses d’air contaminé ont progressé vers l’ouest. De fortes pluies ou l’interception du nuage par les massifs montagneux ont ramené une partie de la radioactivité au sol, provoquant des contaminations localement élevées notamment en Autriche. En France, ce seront certaines parties des Vosges, du Jura, des Alpes du Sud et de la Corse qui seront les plus touchées.
3 mai
Une semaine après l’accident, l’incendie fait encore rage. Le vent ayant tourné, les nouvelles matières radioactives relâchées se dirigent en direction du sud-ouest vers les Balkans et la Grèce, alors que le panache initial continue de se déplacer vers l’ouest. La nature des émissions a évolué, les éléments de très courte durée de vie les plus actifs étant moins présents.
5 mai
Le nuage repart vers l'est , le sud et quitte la France. Le 5 mai est la date à laquelle les rejets en provenance de Tchernobyl se sont arrêtés. Le radioélément le plus nocif est l’iode-131 en raison de sa mobilité et de sa capacité d’absorption par la thyroïde (il faudra environ 3 mois pour que son activité soit divisée par 1000). A long terme la principale contamination au sol est celle due au césium-137.